• Menu
  • Menu
Etre-heureux

Comprendre pourquoi vous n’êtes pas heureux

Tout le monde a le droit d’être heureux. Chacun a le choix de l’être ou non. Le bonheur est une chose qui se construit. Regardez autour de vous ! Qu’est-ce que les gens que vous jugez heureux ont de différent ? Que font-ils ? Le bonheur est un espace, un moment, une situation que nous créons nous même. Il peut venir de nous-mêmes ou des personnes extérieures.

Quelles sont les différentes raisons qui peuvent empêcher une personne d’être heureuse ?

La raison principale est due à nos propres choix. Pour être heureux, il suffit parfois de voir la vie du bon côté, de positiver ou de voir les choses sous un autre angle.

  • L’inadaptation

Il se peut que des situations peu plaisantes apparaissent dans nos vies. Cependant, elles ne peuvent pas toujours prédire un malheur. La meilleure qualité de l’homme est sa capacité à s’adapter. Une personne capable de s’adapter à toutes les situations auxquelles il doit faire face est apte à développer son propre bonheur.

Certaines personnes accueillent les situations avec positivisme. Cela les aide à gérer non seulement leurs sentiments, leurs émotions mais également leur décision. Une personne positive est apte à prendre des décisions rationnelles pouvant l’aider à sortir des situations difficiles. Ce sentiment de satisfaction engendre chez lui le sentiment de bonheur.

Pour éviter toute surprise, il faut préparer son mental à l’avance. Nous sommes les seuls qui avons les clés de notre bonheur. Dans le cas où vous vous direz que ce n’est pas possible, ainsi sera-t-il !

  • La désorganisation

Si vous n’organisez pas vous-même votre temps de bonheur, le malheur prendra place. Apprenez à vous connaître, chercher à faire des choses qui vous plaisent réellement. Prenez du temps pour les organiser et les réaliser. Il peut s’agir d’une activité, d’une discussion avec une personne ou d’un lieu ou d’un moment.

Sachez organiser ces moments de bonheur dans votre vie et cela ne laissera aucune place au malheur.

  • Notre entourage

Traîner avec des personnes négatives n’est pas bon pour notre moral. Les personnes qui ont tendance à se plaindre peuvent être toxiques. Au lieu de trouver une solution pour être heureux, ils se vautrent dans leurs problèmes.

Les personnes empathiques ont du mal à faire la différence entre une oreille sympathique et une oreille qui se laisse entraîner. Il est possible d’éviter de se laisser entraîner en se fixant certaines limites. Par exemple, vous pourrez lui demander ce qu’elles comptent faire pour résoudre leur problème. Cette question les réorientera vers la discussion et rendra cette dernière beaucoup plus productive.

  • Se comparer aux autres

Une grande majorité de la population a du mal à trouver le bonheur car elle a tendance à comparer sa vie à celles des autres publiées sur les réseaux sociaux. Les gens veulent se faire une image sur les réseaux sociaux. Certains se créent une vie en ne partageant que de bonnes photos ou vidéos où ils sont heureux. Ceux qui regardent ces publications ne voient effectivement que les jours où ces personnes sont heureuses et jamais quand tout va mal dans leur vie. Cette comparaison crée en eux un sentiment d’infériorité et de tristesse en permanence.

D’autres personnes publient des photos et vidéos tristes pour attirer l’attention des autres. Cela leur offrira une certaine image que d’autres envieront et seront tentés de copier. Ainsi, on peut déduire que les réseaux peuvent transmettre les bonnes et mauvaises humeurs d’autres personnes.

  • Vouloir impressionner

Certaines personnes pensent que le fait d’avoir beaucoup de personnes qui les admire est une source de bonheur. Du coup, ils s’achètent des vêtements chers, de belles voitures ou se font de nouvelles coupes hors de prix. Effectivement, les gens peuvent nous aimer pour ce que nous possédons et porter un plus grand intérêt à notre personne.

Cependant, cela ne signifie pas qu’ils nous aiment. Ces personnes intéressées nous accompagneront pour leur propre intérêt ou leur image. Cela ne nous rend pas heureux, cela nous procure un sentiment d’appartenance. A cet effet, tous nos actes dépendent de ce que ces personnes veulent et non de ce qui nous rend heureux.

  • Vivre dans le passé

Il faut savoir que le passé est passé. Les choses qui se sont passées ne reviendront plus. Y penser constamment peut pousser à culpabiliser. La culpabilité est un grand blocage pour trouver le bonheur. Les personnes qui ont du mal à se détacher du passé ne pourront jamais vivre pleinement le bonheur du moment présent. Ils ressentiront un sentiment de regret en permanence.

  • L’échec

Les gens prennent les échecs comme une situation honteuse, embarrassante ou bouleversante. L’idée de gagner devient tellement une obsession chez eux, qu’ils ont du mal à accepter une défaite. Cette dernière devient une source de tristesse, de déception et de colère chez eux ne laissant aucune place au bonheur. Cela touche souvent les mauvais perdants.

isabelle-dupuy-heure-miroir
Isabelle Dupuy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.