• Menu
  • Menu
Beau-cadeau

Vous rencontrerez quelqu’un, et vous serez la plus belle chose qui lui soit arrivée

Vouloir être la plus belle chose pour quelqu’un qu’on aime est apparemment un sentiment noble. Cependant, les psychologues affirment qu’il s’agit d’un sentiment tyrannique qui masque un désir d’établir une dépendance de l’autre envers soi.

À l’instar du perfectionnisme, il s’agit d’un sentiment qui risque de nuire à autrui s’il est trop intense. Néanmoins, aimer faire plaisir à un être cher est un désir commun à tous.

Dans la limite du raisonnable, faire en sorte qu’on soit la plus belle chose au monde pour un être cher n’est qu’une attitude naturelle pour tout être humain. Lorsqu’on rencontre quelqu’un, il se peut qu’on soit son plus beau cadeau sur terre sans le vouloir, mais il se peut aussi qu’on le devienne progressivement en construisant l’histoire de la relation.

Les âmes sœurs

Il y a d’abord ce que l’on appelle les âmes sœurs. Sans qu’ils sachent comment et pourquoi, il y a des individus qui, lorsqu’ils se rencontrent, se sentent tout de suite en parfaite symbiose. Tout ce qu’ils font semble être en parfaite harmonie. Parfois, lorsqu’ils se rencontrent pour la première fois, ils sentent qu’ils se sont attendus toute leur vie, et se sont toujours connus.

Les explications de l’existence de ces âmes sœurs sont, jusqu’à présent, purement spirituelles. Scientifiquement, on sait que ces types de relations, différents de ceux du commun, existent. Mais on ne sait pas encore les expliquer. Spirituellement, on les explique de plusieurs façons en fonction de la nature de la relation elle-même.

Il y a par exemple celle de la relation entre familles d’âmes où sur plusieurs cycles de réincarnations les deux personnes ont toujours été des proches. Instinctivement, elles s’attirent et se comprennent dès qu’elles se rencontrent. Il y a aussi celle de la dette karmique où l’un des partenaires a échoué à aider ou à servir l’autre dans le passé et est obligé de rembourser cette dette. Il y a aussi la relation d’aide à la compréhension mutuelle où dans un cycle précédent un des partenaires avait du mal à comprendre l’autre et leurs positions sont interverties.

Quoi qu’il en soit, même si les relations des âmes sœurs partent avec plusieurs générations d’avance, il ne s’agit pas non plus d’une perfection. C’est toujours une relation en construction comme celles des autres, mais les partenaires sentent plus facilement qu’ils sont l’un pour l’autre les meilleurs cadeaux que l’univers ait pu offrir aux êtres humains.

La disposition psychologique pour devenir un cadeau pour l’autre

Ensuite, il y a le plus beau cadeau qu’on se construit pour l’autre. Sur le plan psychologique, il y a ce qu’on appelle l’amour inconditionnel où l’on se donne à l’autre sans réserve et sans attente. C’est une situation qu’on ne peut construire qu’en faisant intervenir la rationalité dans une relation sentimentale.

L’un des partenaires doit rationnellement choisir de développer ses capacités à relativiser et à être empathique pour devenir la plus belle chose que son partenaire puisse avoir sur terre. Il s’agit du type de relation qui tend le plus soit vers la dépendance émotionnelle, soit vers la domination.

Il y a aussi la relation avec une personne qui dispose d’une assurance de soi solide. Lorsque vous avez un “soi” bien construit et bien dominant par rapport à votre ego, il vous est plus facile de devenir une belle chose pour l’autre.

En effet, lorsqu’une personnalité se construit, non seulement sur sa croyance en sa capacité ou sur son image auprès des autres, mais aussi sur sa connaissance de ses propres forces et limites, il lui est plus facile de plaire à autrui. Servir, aider et comprendre l’autre n’est plus un effort, mais une tendance libre et voulue.

L’évolution sociale d’une relation

Enfin, il y a les situations où l’on devient progressivement le plus beau cadeau pour son partenaire en suivant simplement le cycle de la vie. Les sociologues ont découvert que les relations endogames, qui se construisent au sein de groupes de références tendent naturellement à se parfaire au fil du temps.

Les personnes qui ont les mêmes dispositions, les mêmes habitudes et les mêmes capitaux symboliques tendent à s’attirer plus facilement et à devenir dépendantes l’une de l’autre.

Il y a aussi la situation où on renforce la relation avec l’autre en comprenant ses attentes. Les sociologues ont aussi compris que les interactions sociales ne sont qu’un jeu où l’on s’attend mutuellement à un panel de réaction en réponse à une sollicitation. Lorsque vous arrivez à bien comprendre le rôle que l’autre attend de vous, et que vous décidez de jouer ce rôle, vous créerez une situation où il pense que vous êtes une belle chose qui lui est arrivée.

Enfin, il y a l’attachement à la conscience collective. Si vous êtes un croyant par exemple, n’hésitez pas à inviter (ou à convertir) votre partenaire à partager votre foi. Il en est de même si vous êtes membre d’une communauté de joueurs de jeu vidéo, ou le fan d’un artiste célèbre. Lorsque vous arrivez à partager les valeurs collectives de votre communauté de référence avec votre partenaire, et qu’il les aime, vous deviendrez naturellement un beau cadeau dans sa vie.

isabelle-dupuy-heure-miroir
Isabelle Dupuy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.